Aller au contenu principal

Code d’éthique et de déontologie de l’agent de l’administration des impôts : la DGI forme des formateurs

Pour soustraire l’agent des impôts de la tentation à laquelle il est soumis à cause de sa proximité avec les usagers, la Direction générale des impôts (DGI) a élaboré en 2010 un code d’éthique et de déontologie.

Ce référentiel normatif sert à guider les agents dans l’observation des règles de la morale et de l’éthique, la culture d’une discipline tout aussi individuelle que collective et à asseoir des valeurs saines de la pratique professionnelle. Dix ans après, le code a été relu avec le concours du cabinet ODI+RH pour tenir compte de la loi n°081-2015/CNT du 24 novembre 2015 portant statut général de la Fonction publique d’Etat, des principes édictés par le Centre de rencontres et d’études des dirigeants des administrations fiscales (CREDAF) et la loi anti-corruption. Afin que chaque agent des impôts s'approprie ce nouveau référentiel, la DGI organise du 21 au 23 octobre 2020 à Ouagadougou un atelier de formation des formateurs sur le code d’éthique et de déontologie de l’agent de l’administration des impôts. Cette première session de formation regroupe des agents des services centraux et des Directions régionales des impôts du Centre, Centre-Est, Centre-Ouest, Centre-Nord, Centre-Sud, de l’Est, du Nord et du Sahel. Le Directeur régional des impôts, Monsieur Yaya HEMA qui a présidé la cérémonie d’ouverture de la formation au nom du Directeur général des impôts, a souligné qu’au regard du caractère sensible des missions qu’assure l’agent des impôts, aux prérogatives de puissance publique dont il est investi, aux pouvoirs d’appréciation et de décision qui sont les siens, le respect exemplaire des règles déontologiques revêt un caractère fondamental. « Je vous invite donc à être très attentifs et participatifs à cette formation qui est capitale pour l’appropriation de notre code d’éthique et de déontologie, appelé à devenir un véritable gouvernail au quotidien à la DGI », a-t-il demandé aux participants. Il les a en outre recommandé d’être les porte étendards de la nouvelle vision de l’administration des impôts.