Aller au contenu principal

Le mot du Directeur Général des Impôts

Chers contribuables, partenaires et collaborateurs,

Au cours de la décennie précédente, ensemble, nous avons tracé les sillons, de la performance et réalisé des bonds qualitatifs dans la mobilisation des ressources internes pour le financement, du développement de notre chère patrie, le Burkina Faso.

En effet, le taux de croissance annuel moyen des recettes fiscales a été de l’ordre de 12,19% au cours de cette décennie. Cette performance traduit à souhait l’abnégation des travailleurs de la Direction Générale des Impôts (DGI), d’une part, et, d’autre part, témoigne de l’engagement citoyen de chaque contribuable et du soutien constant des autorités étatiques et des partenaires techniques et financiers.

Malgré le contexte socio-économique et sécuritaire difficile, nous avons su faire preuve de résilience pour donner le meilleur de nous-mêmes, pour relever les défis et engranger des acquis. Au niveau de la Direction Générale des Impôts, plusieurs réformes ont été initiées et mises en œuvre pour l’amélioration de la performance du système fiscal burkinabè. Parmi ces réformes, et sans être exhaustif, figurent la digitalisation des procédures fiscales, la relecture du Code général des impôts, l’introduction de la facture normalisée, la réorganisation des services des impôts, l’amélioration de la qualité du service au contribuable. L’ensemble de ces réformes a posé des jalons qui indiquent une percée significative dans la construction d’une administration fiscale moderne, orientée usagers, conforme aux standards internationaux et performante dans la mobilisation des ressources internes pour le financement du développement de notre pays.

L’année 2021 marque le début d’une nouvelle décennie qui sera, sans nul doute, caractérisée par la consolidation des acquis des réformes précédentes et l’introduction de nouvelles réformes visant à prendre en compte les enjeux et les phénomènes fiscaux émergents. Il s’agira, entre autres, de la consolidation de la transformation digitale des procédures fiscales, de l’élargissement et de la diversification de l’assiette fiscale, de la poursuite de la prospection et de l’innovation fiscale, de l’amélioration des relations avec les contribuables à travers le renforcement de la qualité du service au contribuable et le rapprochement de l’administration fiscale des contribuables, le déploiement d’actions de communication plus adaptées, etc.

Je souhaite donc ardemment que, pour cette nouvelle année, nos bons vœux et nos efforts individuels et collectifs nous portent loin et nous gardent sains.

• Loin dans la réalisation de nos missions et projets les plus exaltants ;

• Sains pour continuer durablement à vivre ensemble, travailler ensemble et gagner ensemble les bons combats pour notre satisfaction personnelle et pour le développement de notre chère patrie, le Burkina Faso.

Je formule alors pour vous et vos familles, chers contribuables, partenaires et collaborateurs, mes meilleurs vœux de santé et de prospérité pour cette année qui s’ouvre !

Bonne année 2021 !