Aller au contenu principal

Rencontre entre la DGI et le Conseil national du secteur informel

Le lundi 21 décembre 2020, a eu lieu une rencontre d'information et de sensibilisation à la Salle Lumière de la Direction générale des impôts entre Monsieur Moumouni LOUGUE, Directeur général des impôts et les représentants du Conseil national de l'économie informelle.

La rencontre présidée par Monsieur le Directeur général des impôts, assisté de Monsieur Innocents OUEDRAOGO, Directeur général adjoint des impôts, de Monsieur Idrissa OUEDRAOGO, chef du service de la législation et d'un représentant du Directeur régional des impôts du centre, monsieur Yaya DIALLO.

La rencontre a débuté avec les mots de bienvenue de monsieur le Directeur général des impôts. Le DGI a remercié les acteurs de l'économie informelle pour leur participation. Il a continué avec l'ordre du jour qui portait sur l'explication de la loi de finances gestion 2021. Par la suite, la parole a été donnée au chef du service de la législation Monsieur Idrissa OUEDRAOGO, qui a expliqué que la loi de finances gestion 2021 a instauré deux régimes pour la Contribution des micros entreprises (CME).

Premièrement l'institution de la déclaration par an pour tous les contribuables CME qui font un chiffre d'affaires annuel qui se situe entre 5 millions sans atteindre 15 millions

Deuxièmement les contribuables CME qui ont un chiffre d'affaires de moins de 5 millions sont soumis à une somme forfaitaire.

Monsieur le DGI a demandé l'accompagnement des acteurs de l'économie informelle.

Ayant pris la parole à la suite du DGI, les acteurs de l'économie informelle ont tenu à remercier Monsieur le directeur général des impôts pour cette rencontre salutaire, gage d'une bonne collaboration. Ils ont soulevé un certain nombre de difficultés qui concerne la non prise en compte de leurs remarques formulées et adressé à la Direction de la législation et du contentieux. Ils ont par la suite souhaité une plus grande communication et une plus grande sensibilisation pour permettre une bonne compréhension de la loi de finances. Pour terminer ils n'ont pas manqué également de demandé à la DGI de tenir compte de la spécificité des activités quant au calendrier des recouvrements.

Prenant la parole, Monsieur le Directeur général des impôts a apporté des clarifications sur les préoccupations posées. Il a tenu à parler du contexte sécuritaire et sanitaire difficile pour notre pays. Aussi, le DGI a expliqué que cette loi de finances a été adoptée, un contexte électoral qui a chamboulé le calendrier et qui n'a pas permis de prendre en compte leurs préoccupations. Les préoccupations sur les problèmes de réseau ont été abordés et le DGI a promis de tout mettre en œuvre pour l'amélioration de cet aspect qui passera forcément par l'adhésion à la plateforme esintax.

La rencontre s'est terminée dans une ambiance conviviale et les différents parties ont promis multiplier ces genres de cadre de concertation.